MARCHE' AU POISSON - TEXTE FERMER
Si l'on nous demandait quelle est la criée italienne la plus chargée d'histoire, nous répondrions sans hésiter: le Rialto ! Il est difficile d'établir la date de sa création mais le Rialto, autrefois appelé Rivoalto, est lié de manière indissoluble à la cité la plus célèbre de Méditerranée, Venise. On trouvait dans cette ville à la vitalité et à la richesse exceptionnelles "l'Erbaria", le marché aux légumes alimenté par les potagers des îles et de Chioggia, et la "Pescaria", la criée où l'on vendait le poisson pêché dans la lagune et le long des côtes.

À Venise, on vendait du poisson partout car cet aliment était très prisé et lié culturellement à l'environnement. Mais le poisson s'achetait également à bord des embarcations, le long des rives des canaux, et c'était les pêcheurs eux-mêmes qui le vendaient. Aujourd'hui encore, les poissonniers vénitiens sont appelés "pescaor". Par contre, au Rialto, on commercialisait le poisson sur des étals de bois posés sur des tréteaux, protégés par des tendelets comme sur les bateaux. Un décret ducal limitait la quantité maximale que chaque commerçant pouvait vendre. Au Rialto, le poisson arrivait également chaque jour de la ville voisine de Caorle. Une ou plusieurs carline, embarcations à six rames, traversaient, en l'espace de huit heures, les canaux du littoral vénitien et arrivaient à Venise chargées de poissons prisés. Turbots, daurades, loups de mer, mourmes et esturgeons frétillaient en grand nombre sur les étals du Rialto. De Chioggia arrivaient également des "sarde de alba", sardines et maquereaux, mais aussi des soles, des barbues et des rougets. En d'autres termes, beaucoup de poisson pauvres et de mer mais pas seulement. Les habitants de Chioggia et de Pellestrina, les premiers à bord de leurs bragozzi et les seconds de leurs sampierotte, sortaient au large pêcher avec leur chaluts, leurs tramails et leurs filets dérivants, car avant d'être d'excellents pêcheurs c'était des marins courageux. Aujourd'hui, il reste au Rialto un beau marché au détail mais bien plus réduit qu'autrefois. Les habitants et les restaurateurs viennent y acheter le meilleur des produits de la mer qui arrivent à Venise et y dénichent des variétés très différentes et toujours prisées. C'est pourquoi le poisson est ici le meilleur.

Cliquez sur la photo pour voir "plein" >>

Slideshow Image 1
Slideshow Image 2